MESOMOBILE - Mobilités, territoires et mutations sociopolitiques dans le centre-ouest de la Mésoamérique

Inicio / Debut: 2014
Fin / Fin: 2017
Disciplina / Discipline: Ciencias humanas / Sciences humaines
Financiamiento / Financement: Otro (Auto- o Co-financiación)
Otro Financiamiento / Autre Financement: Agence Nationale de la Recherche - ANR
Presentación del proyecto / Présentation du projet: Depuis une trentaine d'années, un groupe de chercheurs d'ArchAm s'intéresse, en lien avec des équipes mexicaines et nord américaines, à une région clé pour comprendre les mutations sociales et politiques de la Mésoamérique ancienne: ses marges septentrionales et , plus précisément le Centre-Ouest. Cette région se trouve, dès le 1er millénaire av. J.-C, au coeur d'un vaste réseau d'intéractions régionales et interrégionales, au sein duquel l'axe fluvial du Lerma a joué un rôle déterminant. Cette position a aussi favorisé des processus migratoires d'ampleur variable qui prennent, sur le long terme, la forme d'une succ ession de phases d'expansion et de contraction démographique. Ceux-ci sont observés, d'un point de vue archéologique, par les indicateurs suivants: 1) des changements percus comme rapides dans les organisations territoriales, qui se matérialisent par des réductions ou augmentations du nombre d'établissements; ces reconfigurations spatiales sont souvent mises en relation avec des fluctuations d'ordre démographique 2) des changements significatifs dans la culture matérielle, notamment dans l'architecture, les pratiques funéraires, les systèmes techniques, et l'accès aux ressources. Loin d'être marginaux, ces phénomènes prennent tout leur sens une fois replacés dans le contexte des dynamiques pan-mésoaméricains: ils auraient joué un rôle dans l'évolution de plusieures entités culturelles de Mésoamérique (Proto-toltèques et Toltèques à l'Epiclassique et Postclassique ancien, et Tarasques et Aztèques au Postclassique récent). L'archéologie tend à démontrer que la mobilité migratoire constitue un trait récurrent de l'histoire du Centre-Ouest mésoaméricain, et par là même, à corroborer les sources écrites indigènes ou espagnoles du XVIe siècle qui octroient aux Tolt}eques, Aztèques et Tarasques une origine étrangère, issue des régions semi-arides des marges septentrionales de la Mésoamérique. Mais si les grandes lignes de ces phénomènes commencent à être mieux documentées par l'archéologie, la nature des processus en jeu demeure mal connue.
ACTORES MEXICANOS Y FRANCESES INVOLUCRADOS / ACTEURS MEXICAINS ET FRANÇAIS IMPLIQUES:
UNAM - Universidad Nacional Autónoma de México
Instituto de Investigaciones Antropológicas
Ciudad / Ville: México DF
Estado / Etat: Distrito Federal
Laboratoire Archéologie des Amériques - ARCHAM, UMR 8096
Instituciones de tutela / Institutions de tutelle: CNRS / Université Paris-I Panthéon Sorbonne
Ciudad / Ville: Paris
Región / Region: Île-de-France
COLABORADORES DEL PROYECTO / PARTICIPANTS AU PROJET:
Responsable mexicano / Responsable mexicain: Luis Alberto Barba Pingarrón
Email: barba@unam.mx
Responsable francés / Responsable français: Véronique Darras
Estudiante mexicano / Etudiant mexicain: Isaac Barrientos, Alejandra Castañeda, Camilo Mireles
Estudiante francés / Etudiant français: Antoine Dorison, Aurélie Manin, Marion Forest, Elsa Jadot, Sélim Natahi